Depuis quelques années, toutes les disciplines chirurgicales ont tendances à évoluer vers des techniques moins invasives (cœlioscopie, chirurgie robotisée, navigation).

La chirurgie de la colonne vertébrale n’y fait pas exception et s’est développée initialement par l’essor de la chirurgie microscopique (ou microchirurgie) et de la chirurgie vidéo-assistéeet endoscopique.

La chirurgie mini invasive rachidienne fait appel à des technologies d’écartement atraumatique par dilatation musculaire à travers des écarteurs tubulaires qui dilatent les muscles au lieu de les couper

Par ces mini ouvertures on peut réaliser certains gestes de décompression, de stabilisation (Ostéosynthèse percutanée,cimentoplastie, kyphoplastie).